Alpha et Omega - du 31 août au 23 septembre 2018

 

 
 Vendredi 31 août
à 20h30
Alpha et Omega, Frontières de la polyphonie du Moyen Âge
STRASBOURG
 
 Samedi 1er sept.
à 18h00 
Au point du jour, éternelles amours
OTTMARSHEIM

 

 

Dimanche 2 sept.
à 16h00
Requiem
HAGUENAU
 

Vendredi 7 sept.
à 20h30
 
De l'Ars Antiqua à l'Ars Nova
 
MARMOUTIER
 
 
Samedi 8 sept.
à 18h00
 
Mare Nostrum
 
SIGOLSHEIM
 
 
Dimanche 9 sept.
à 17h00
 
Dante Troubadour - les cercles de l'Enfer
 
STRASBOURG
 
 
 
 
Jeudi 13 sept.
à 20h30
 
Déplorations
 
ROSHEIM
 
 
 
 Vendredi 14 sept.
à 20h30
 
 Apokalypsis
 
GUEBWILLER
 
 
 
Dimanche 16 sept.
à 17h00
 
Swithun !
 
ANDLAU
 
 
 

 

Dimanche 23 sept.
à 17h00
 
Larmes pour un maître
 
SAINT-DIE-DES-VOSGES
 
 
     

 

Vendredi 31 août - 20 h 30
STRASBOURG - Église Saint-Etienne

 

Paul VAN NEVEL

direction artistique

Axelle BERNAGE

cantus

Sabine LUTZENBERGER

cantus

Olivier COIFFET

tenor

Adriaan DE KOSTER

tenor

Paul BENTLEY-ANGELL

tenor

Matthew VINE

tenor

Olivier HUNT

basus

Guillaume OLRY

bassus

 

Huelgas Ensemble (Belgique)

Le Huelgas Ensemble est reconnu depuis plus de quarante ans comme l’un des meilleurs ensembles pour l’interprétation de la musique polyphonique du Moyen Âge et de la Renaissance. Il est célèbre dans le monde entier pour ses programmes originaux, constitués pour la plupart d’oeuvres inédites et inconnues. L’approche inhabituelle et la pureté de l’intonation surprennent toujours son public. Les interprétations du Huelgas Ensemble reposent sur l’immense connaissance qu’a son directeur et fondateur, Paul Van Nevel, des anciennes notations de texte et de musique. Il donne à découvrir les oeuvres à travers la manière de penser qui structurait le savoir de l’époque où elles furent écrites.

Alpha et Oméga - Frontières de la polyphonie du Moyen Âge

Le Huelgas Ensemble propose un parcours exploratoire à travers la polyphonie médiévale. Il entame celui-ci avec, comme Alpha, une pièce du manuscrit Musica enchiriadis, 9e siècle, qui contient les plus anciennes mentions connues de la polyphonie. L’ensemble aborde ensuite l’École Notre-Dame avec une oeuvre de Léonin (vers 1150-1210), pionnier de la polyphonie occidentale. Après quelques pièces emblématiques de l’Ars Antiqua, le Huelgas Ensemble s’achemine vers l’Ars Nova avec notamment un extrait de la Messe Notre-Dame de Guillaume de Machaut (v.1300-1377). L’Oméga de cet itinéraire sera une de pièces de Matheus de Perusio (actif 1400-1416) maître rattaché à l’Ars Subtilior époque située entre l’Ars Nova et l’école franco-flamande qui introduit la Renaissance.

L’Ensemble Huelgas est soutenu par le gouvernement flamand, la Ville et l’Université Catholique de Louvain.

                                                         

 

 

 

Vendredi 7 septembre - 20 h 30
MARMOUTIER - Église Saint-Martin

Lucien KANDEL
direction, contratenor
 
Christel BOIRON
cantus
 
Esther LABOURDETTE
cantus
 
Caroline MAGALHÃES
cantus
 
Benjamin INGRAO
tenor
 
Jérémie COULEAU
tenor
 
Thierry PÉTEAU
tenor

 

Musica Nova (France)

Depuis l’an 2000, Musica Nova réunit autour de Lucien Kandel des chanteurs et parfois des instrumentistes en fervente quête de l’émotion polyphonique, dans des programmes qui vont du Moyen Âge au baroque. L’ensemble aborde avec rigueur la reconstitution historique et les chanteurs lisent sur des fac-similés de manuscrits. Leur interprétation en est inévitablement modifiée. Il en résulte un son, un élan, une ligne qui font de Musica Nova un ensemble à la couleur exceptionnelle, dont la vibration semble mener vers un ailleurs temporel et spirituel.

De l’Ars Antiqua à l’Ars Nova

Durant la première partie du concert, Musica Nova se consacrera aux sources de la polyphonie médiévale, en interprétant des conduits et des organa de l’une des plus incroyables et des plus mystérieuses pages de l’histoire musicale : l’École de Notre-Dame, représentée par ses deux maîtres emblématiques : Léonin (1150-1201) et Pérotin (1160-1230). Tout au long du 13e siècle, l’Ars Antiqua, auquel se rattache l’école Notre-Dame, évoluera pour aboutir aux savantes élaborations de l’Ars Nova au début du 14e siècle. Ce courant musical est largement dominé par Guillaume de Machaut (1300-1377) dont Musica Nova interprétera la célèbre Messe de Notre-Dame, première messe polyphonique complète connue, véritable chef-d’oeuvre et étape décisive de l’histoire de la musique occidentale.

L’ensemble Musica Nova reçoit le soutien de la DRAC Rhône-Alpes, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de la Ville de Lyon.

                                                      

 

 

 

Dimanche 16 septembre - 17 h 00
ANDLAU - Église Saints-Pierre-et-Paul

 
Katarina LIVLJANIĆ
direction artistique et chant
 
Christel BOIRON
Clara COUTOULY
Caroline GESRET
chant

 

 

Dialogos (France)

Fondé en 1997 par Katarina Livljanić, chanteuse et musicologue, Dialogos se consacre à l’interprétation des répertoires sacrés de l’Europe médiévale. Alliant une recherche musicologique approfondie à une grande force scénique, les programmes de Dialogos communiquent avec une sensibilité contemporaine et proposent une nouvelle approche des musiques anciennes. À travers des répertoires inédits, l’ensemble explore le théâtre musical, le plain-chant et les premières polyphonies médiévales, avec un intérêt particulier pour les répertoires du monde slave méridional.

Swithun ! Un saint, trois Furies et mille miracles à Winchester en l’an mil

Cette création au titre mystérieux est basée sur les premières polyphonies médiévales provenant de Winchester en Angleterre (10e et 11e siècles). À travers la voix du chantre Wulfstan, nous suivons le parcours d’un pénitent qui trouve le salut auprès de Swithun, saint de tous les miracles, super-héros anglo-saxon chanté et célébré dans la somptueuse Narratio metrica de Sancto Swithuno écrite par Wulfstan, effectivement chantre de Winchester à la fin du 10e siècle. Le Miracle des trois Furies, tiré de ce magnifique poème, constitue la pièce maîtresse de ce concert qui, outre ce conte initiatique et tendre, nous permet de découvrir la richesse de la tradition polyphonique à Winchester autour de l’an mil.

Dialogos reçoit le soutien de la DRAC Île de France - Ministère de la culture et de la communication et de Mécénat Musical Société Générale - Coproduction Fondation Royaumont.

 

                                                      
 
 
 

 

Dimanche 2 septembre - 16 h 00
HAGUENAU - Eglise Saint-Georges

 

Antoine GUERBER
direction
 
Frédéric BETOUS
contre-ténor
 
Raphaël BOULAY
ténor
 
Branislav RAKIĆ
ténor
 
Romain BOCKLER
baryton
 
Emmanuel VISTORKY
baryton-basse
 
Joel FREDERIKSEN
basse
 
Philippe ROCHE
basse

 

Diabolus in Musica (France)

Diabolus in Musica est constitué d’une équipe de chanteurs et instrumentistes fidèles, regroupés autour d’Antoine Guerber et profondément investis dans les répertoires exigeants des musiques médiévales avec deux grandes spécialités, les chansons de trouvères et les polyphonies à voix d’hommes, du 12e siècle jusqu’à la Renaissance. Diabolus est invité à se produire dans les plus grands festivals du monde. Ses enregistrements sont encensés par la critique qui relève la forte personnalité d’interprétations qui tendent toujours à cerner au plus près la sensibilité médiévale.

Requiem

Les deux premiers requiems polyphoniques connus de notre histoire ont été écrits par deux compositeurs franco-flamands majeurs, qui se situent à la charnière entre le crépuscule du Moyen Âge et l’aube de la Renaissance : Johannes Ockeghem (1420-1497) et Pierre de La Rue (1460-1518). Ces deux pièces développent des sonorités profondes grâce à une utilisation stupéfiante et inédite des registres graves, et des audaces musicales peu communes (ambitus, jeux rythmiques, contrastes saisissants, expressionnismes inhabituels…). Ockeghem et La Rue font ici preuve d’une maîtrise et d’une virtuosité étonnantes, toujours au service de l’émotion.

L’ensemble Diabolus in Musica est porté par la Région Centre - Val de Loire. Diabolus in Musica est aidé par le ministère de la Culture et de la Communication / DRAC du Centre, au titre de l’aide aux ensembles conventionnés. Diabolus in Musica est soutenu par le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire et la Ville de Tours.